Histoire


LA MJC de Chenôve

Le théâtre du Claqsin trouve ses fondements dans l’atelier théâtre de la MJC de Chenôve à la fin des années 70 et au début des années 80. Patrick Grégoire l’anime en tant que permanent à la MJC. Une grande salle, un plateau, des rideaux, des projecteurs, une régie. Tout ce qu’il faut ! Plusieurs années de suite les Rencontres de théâtre qui regroupent des dizaines de spectacles amateurs. Des stages de formation animés par des comédiens du Centre dramatique de Bourgogne. Une belle époque !

Une dizaine de comédiens passionnés plus tard, plusieurs spectacles sortent, dont les derniers.

1981 Rue des corroyeurs, création sur le chômage, mise en scène Patrick Grégoire

1982 Youp la boum, expérimentation burlesque, mise en scène Patrick Grégoire

Patrick décide alors de quitter la MJC pour devenir professionnel, en tant que comédien, metteur en scène, dramaturge. Il met en scène les deux premiers spectacles du CLAQSIN.

Il faut trouver un nom. Il l’est à l’occasion d’un pot dans un café à Dijon. Sur la table trône un cendrier marqué CLACQUESIN, un ancien apéritif élaboré par infusion de résine de pin et d’épices dans l’alcool. Ça claque et ça sonne ! C’est parti !

LE CLAQSIN

1983 Le goûter des généraux d’après Boris Vian, mise en scène Patrick Grégoire

1985 Faut payer de Dario Fo, mise en scène Patrick Grégoire

1986 L’Amour tarde, création collective conduite par Jean-Pierre Durand

1987 Gin game de Donald Coburn, mise en scène Bernard Daisey

1988 L’entraînement du champion avant la course de Michel Deutsch, mise en scène Alain Parrot

1989 Histoires de rompre d’après deux textes de Michel Azama et Jean- Michel Ribes, mise en scène Evelyne Lagnien

Pour la jeunesse

1983  La Princesse et le Tailleur mise en scène Patrick Grégoire

1988 Au pays grand loup bleu, à partir d’un conte écrit et mis en scène par Evelyne Lagnien


Oiseaux de passage

Ils n’appartiennent plus à la compagnie, ne l’ont traversée parfois qu’un moment mais ils restent dans notre coeur: , Corinne Chauvey, Pierre et Bernard Daisey, Jean- Pierre Dupont, Béatrice Guêpet, Patrick Grégoire, Patrick Hérault, Yves Magien,Evelyne Pensé, Bruno Thiéry, Anne- Marie Turel….


un temps…

Des enfants naissent , moins de temps libre : une longue abstinence ponctuée de repas, de balades, d’assemblées générales évoquant des projets restés dans les cartons, une amitié maintenue malgré les premières rides…mais toujours un fort intérêt pour le théâtre….


et soudain !! En 2013, vingt après, c’est reparti ! Au début, on est trois, quatre puis le groupe s’étoffe avec quelques encore jeunes remotivés et de futurs anciens pleins de fougue.

Lectures, choix d’un texte en prise avec le réel, une comédie sociale

et c’est

en novembre 2015 Dans la joie et la bonne humeur de Sylvain Levey, en tournée jusqu’en juin 2017 (17 représentations) mise en scène Jean-Pierre Durand et Evelyne Lagnien

En Avril 2018  sortira Comédies tragiques de Catherine Anne

Les anciens : Pascal Arquillère, Maud Chesneau, Jean- Pierre Durand, Elisabeth Frévin, Evelyne Lagnien, Philippe Loisel, Alain Parrot, Catherine Thiéry

Les renforts : Benjamin Prost, Bernard Durupt, Jean- Claude Lardy, Noémie Loisel, Annie Sautereau, Céline Tillier, Jocelyn Vérité.